Côtes-d’Armor : un généraliste de 91 ans refuse de raccrocher son stéthoscope

Publié le 19/04/2013
Ouestfrance

Ouestfrance
Crédit photo : Ouest France

Depuis 1953, le Dr François Le Men exerce la médecine générale à Callac (Côtes-d’Armor), bourg de 2 400 habitants situé en pleine campagne bretonne, à 30 km au sud de Guingamp. Vendredi, dans les colonnes de « Ouest France », celui qui est présenté comme « le doyen des médecins généralistes de France » explique qu’il « n’[a] pas l’intention de raccrocher ». « La retraite, pour quoi faire ? », apostrophe-t-il.

Dans son cabinet médical, pas d’ordinateur et encore moins de terminal de carte Vitale. Le médecin, au tempérament bien trempé, justifie : « On ne soigne pas avec un logiciel ou une carte à puce ! Je me sers de mes mains et de mes yeux, comme je l’ai toujours fait. Et qu’on ne vienne pas me dire que mes diagnostics ne sont pas sûrs ! Vous croyez qu’on me laisserait pratiquer si je ne faisais que des conneries ? »

En Haute-Loire, on exerce jusqu’à 73 ans

En novembre 2012, Paris Match consacrait un long article à un autre généraliste de 73 ans, installé à Saugues (Haute-Loire), village de 2 000 habitants. Célibataire et sans enfant, le Dr Georges Vieilledent « a consacré sa vie à ses patients comme d’autres la consacrent à Dieu », écrivait, avec une pointe d’emphase, l’hebdomadaire. Le médecin est depuis parti à la retraite, sans trouver de remplaçant.

 A.B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr