Développement professionnel continu

Comment réussir sa démarche qualité ?  Abonné

Publié le 05/04/2012
1333590582337405_IMG_81000_HR.jpg

1333590582337405_IMG_81000_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Par le Pr Philippe Orcel*

Pour être acceptable et accepté de tous les médecins, le DPC doit être simple, souple, flexible, adapté à notre pratique quotidienne. C’est donc tout le contraire d’une « usine à gaz » ! Cette impression fâcheuse, laissée par les atermoiements de la FMC et de l’EPP, est évidemment difficile à extirper de nos mémoires collectives… Les médecins n’ont jamais vraiment adhéré à ces démarches complexes jugées comme « téléguidées, plaquées, imposées par l’administration ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte