Comment la région Centre s’efforce de déployer le DMP dans les EHPAD

Publié le 28/03/2014
1396016083510759_IMG_126599_HR.jpg

1396016083510759_IMG_126599_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

446 144 DMP ont été créés en France au 27 mars 2014. En région Centre, 17 232 dossiers médicaux personnels (DMP) ont été créés à cette même date. Un chiffre en retrait par rapport à la Picardie (81 251), l’Aquitaine (63 558) ou la Champagne-Ardenne (37 316).

Dans cette région Centre, le groupement de coopération sanitaire (GCS) Télésanté Centre, convaincu de l’intérêt du DMP, se bat pour que population et professionnels de santé s’approprient cet outil. Sans attendre les orientations ministérielles sur le DMP « 2e génération », il est mandaté depuis le début de l’année par l’ARS pour en déployer l’usage dans les 239 EHPAD que compte la région.

Volet de liaison d’urgence

Au cours des Rencontres Télésanté 2014, organisées les 27 et 28 mars par le CATEL, Emmanuel Blot, directeur du projet de déploiement du DMP au GCS Télésanté Centre est revenu sur les actions menées en ce sens. Dans les EHPAD, le GCS rencontre les médecins coordonnateurs. Ils sont formés à inciter tous les médecins traitants des résidents à créer pour chacun d’entre eux un volet de liaison d’urgence (VLU, qui contient les informations habituellement contenues dans un volet médical de synthèse (VMS), plus les directives anticipées du patient), et à l’intégrer dans le DMP.

Un calendrier serré de sessions de formation des professionnels de santé à l’usage du DMP, et à la création d’un VMS ou d’un VLU, a également été programmé jusqu’à la fin de l’année.

Objectif de ces grandes manœuvres : faire en sorte que lorsqu’un résident d’EHPAD est amené dans un service d’urgence de la région, ce dernier dispose d’un panorama complet de son état de santé. Les services d’urgence parachèvent actuellement la DMP-compatibilité de leurs systèmes d’information.

« Nous ne sommes pas là pour faire du chiffre, précise Emmanuel Blot, nous voulons mettre en place un DMP à valeur ajoutée. » L’objectif, comme le rappelle l’ASIP-Santé, est la généralisation de l’usage du DMP en EHPAD sur l’ensemble de la région Centre d’ici à la fin de l’année.

H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr