Le point de vue du Dr Bertrand Joseph*

A Chateaudun, Bonneval, Brou, Cloyes et Orgères, les clés d'un projet pilote  Abonné

Publié le 11/04/2019
joseph

joseph
Crédit photo : DR

De mon point de vue, pour entrer dans une démarche de CPTS, il faut sur un territoire donné : prendre en compte les conditions de travail des professionnels de santé ambulatoires, ainsi que faciliter et coordonner le parcours du patient.

En Sud 28, la démarche de création de la CPTS, débutée en mars 2017 s’est construite sur la base d’un état des lieux réalisé avec des professionnels du 1er, 2e et 3e recours sur leurs conditions de travail et leurs pratiques professionnelles. Plusieurs axes de travail ont émané. Et notamment, les cinq suivants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte