A chacun des risques Nrbc, son plan de secours

Publié le 14/02/2007
- Mis à jour le 14/02/2007
1276103173F_Img247558.jpg

1276103173F_Img247558.jpg

ON SE SOUVIENT de l’émotion et de l’inquiétude suscitées par l’accident de Tchernobyl il y a vingt ans, par l’attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995 et, plus récemment, par l’envoi de lettres contenant des spores du bacille du charbon après la destruction des tours jumelles new-yorkaises. Mais l’utilisation d’agents dangereux à des fins terroristes n’est pas récente. Elle date de plusieurs siècles.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?