Cellules souches contre traumatismes crâniens sévères de l’enfant

Publié le 14/03/2011

Les propres cellules souches d’un enfant victime d’un traumatisme crânien sévère pourraient l’aider à mieux récupérer. Premiers constats tirés d’une étude de phase 1 menée à Houston (Texas). L’équipe de Charles S. Cox a enrôlé dans cet essai 10 enfants âgés de 5 à 14 ans. Les perfusions de cellules souches ont été réalisées dans les 48 heures suivant l’accident. La moelle a été prélevée puis traitée afin d’en isoler les cellules souches.

Un essai de phase 1 est dédié normalement à vérifier la tolérance et la faisabilité d’une thérapeutique, pas à juger de son efficacité. De fait, les perfusions ont été bien supportées par les participants. Mais l’efficacité thérapeutique a quand même été estimée. À six mois, les auteurs ont constaté une amélioration significative chez tous les enfants et, dans 7 cas, une évolution satisfaisante.

Habituellement, ces enfants victimes d’un traumatisme crânien déclarent des complications sévères et en conservent un handicap.

« Neurosurgery », mars 2011.

 Dr G. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr