Courrier des lecteurs

CARMF, les retraités rackettés

Publié le 14/02/2019

Retraité depuis 3 ans, je continue d'exercer mon métier, la médecine, sous une autre forme que mes consultations de médecin généraliste, parce que j'aime ce métier, parce que j'ai toujours des contacts humains enrichissants, parce que je me sent en pleine forme physique et intellectuelle, parce que cela améliore aussi mes fins de mois.

J'ai réalisé en 2018 un bénéfice net d'activité libérale de 17 585 €.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?