CARMF : après s’être occupé pendant 18 ans de votre retraite, le Dr Maudrux prend définitivement la sienne

Par Christophe Gattuso
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : Phanie

Le Dr Gérard Maudrux quittera officiellement la présidence de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) le 12 septembre prochain. Un décret paru jeudi 23 juillet au « Journal officiel » modifie les règles de gouvernance des sections professionnelles de la caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales.

Ce texte limite à trois le nombre total de mandats de président du conseil d’administration (chacun limité à 3 ans), empêchant tout particulièrement le Dr Maudrux de briguer à nouveau la présidence de la CARMF qu’il occupe depuis 18 ans.

Poussé vers la sortie

« Les technocrates l’ont emporté, c’était plus ou moins prévu, je ne me faisais pas trop d’illusions », a confié au Quotidien le Dr Maudrux. Le chirurgien retraité s’était élevé ces dernières semaines contre ce projet de décret qui visait initialement à empêcher tout retraité de présider une caisse de retraite de profession libérale. Il s’estimait personnellement visé par ce texte.

[[asset:image:2911 {"mode":"full","align":"null","field_asset_image_copyright":["Source : Comit\u00e9 de soutien \u00ab Il faut sauver le soldat Maudrux \u00bb"]}]]

Le patron de la CARMF a pu compter sur l’appui de nombreux confrères, et plus de 3 600 signataires d’une pétition de soutien.

Dans sa version expurgée, le décret, prévoit qu’un ancien président de caisse ne pourra pas être suppléant du nouveau. « Ça montre bien qu’ils ne veulent plus me voir », ironise-t-il. Gérard Maudrux envisage d’engager un recours au Conseil d’Etat et s’apprête à quitter définitivement la CARMF. Dans sa grande mansuétude, le législateur lui laisse aller au terme de son mandat.