Capsulite rétractile  Abonné

Publié le 05/02/2015

Un inconvénient actuel

– il faut bien en trouver ! – est l’obligation de le mettre uniquement sur la face postérieure du bras. Le problème n’est pas tant l’aspect esthétique ou la discrétion : le capteur (de la dimension d’une pièce de 2 euros) est facilement dissimulable sous une manche de T-shirt et scanner son capteur (ce qui est possible même à travers une épaisse couche de vêtements en hiver) est infiniment plus discret que de réaliser une glycémie capillaire. Mais une validation du port du capteur au niveau de l’abdomen par exemple serait la bienvenue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte