Cancer du larynx : un greffon cricoïde à partir de l’omoplate

Publié le 19/12/2011

Pour la première fois, des ORL américains ont tenté et réussi une reconstruction du cartilage cricoïde à partir d’un greffon prélevé sur l’omoplate. Il s’agissait d’une femme de 58 ans atteinte d’une forme rare de cancer du larynx. L’intervention classique aurait conduit à une trachéotomie permanente.

L’équipe de Douglas Chepeha a prélevé un greffon vascularisé sur une apophyse de l’omoplate et l’a amené sur place avec une artère thoracodorsale. L’une des difficultés de la technique repose sur le fait que le greffon doit être à la fois fin et robuste. Il doit soutenir le larynx, ses éléments et le maintenir ouvert. Il a également fallu majorer la courbure de l’os prélevé pour l’adapter à l’anatomie. L’épithélium a été recréé à partir de la muqueuse buccale. Il a, enfin, fallu s’assurer que tout résidu tumoral avait été excisé avant de refixer l’appareil musculaire sur le nouveau cartilage cricoïde.

Au bout de trois mois, la patiente a pu reprendre ses activités. Elle respire normalement. Sa voix, selon elle, est à peine modifiée dans son timbre, mais elle a perdu en puissance.

« The laryngoscope », édition en ligne du 16 décembre 2011.

 Dr G. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr