Cabinets de groupe en danger : en Ile-de-France, l’URPS lance une pétition pour réclamer un plan de sauvetage

Publié le 13/06/2014
1402675384529959_IMG_131772_HR.jpg

1402675384529959_IMG_131772_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

L’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecins d’Ile-de-France s’alarme de l’inaction du gouvernement devant le risque couru par les cabinets de groupe de la région.

Selon une récente étude de l’URPS, 80 % des 1 080 cabinets de groupe d’Ile-de-France s’estiment fragilisés à très court terme.

L’union a mis en ligne une pétition déjà signée par plus de deux cents praticiens (généralistes, gynécologues, psychiatres, cardiologues, ORL...) de tous les départements franciliens pour réclamer un plan de sauvetage au ministère de la Santé dans la prochaine loi de santé dont les orientations seront présentées jeudi 19 juin.

Un loyer modéré

« Déjà plus d’une dizaine de fermetures de cabinets de groupe sur les six derniers mois entraînent dans certaines villes une disparition soudaine de l’offre de soins », souligne le Dr Bruno Silberman, président de l’URPS francilienne.

Pour lutter contre la fragilisation de l’économie des cabinets de groupe, l’URPS médecins d’Ile-de-France propose un immobilier à « loyer modéré » (120 euros TTC au m²), une dotation forfaitaire pour les structures avec une tarification au passage de 2 euros par prise en charge et la création d’un fonds de modernisation de l’offre de soins de proximité.

Ch. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr