Courrier des lecteurs

Burn out  Abonné

Publié le 29/06/2015

Les anciens nous disaient : la médecine est le plus beau métier du monde. À la réflexion, j’aurais préféré être footballeur professionnel…

- Il faut acquérir son outil de travail. J’ai acheté mon cabinet et arrivé à l’âge de la retraite, personne n’en veut. Comme il n’est pas mal placé, je pense en faire un kebab.

- Rien ne vaut la médecine libérale et le paiement à l’acte. Foutaises, et vive le tiers payant imposé !

- Le médecin est un notable qui s’ignore. La bonne blague, c’est devenu un prestataire de service.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte