BPCO : les généralistes doivent s’engager  Abonné

Publié le 17/03/2016

Identifier les patients à risque et leur faire pratiquer sans attendre une spirométrie : seuls les généralistes peuvent infléchir le taux de 70 % de BPCO non diagnostiqués. Des questions persistent sur la faisabilité de l’examen, mais des solutions organisationnelles existent.

Page 8


Source : Bilan spécialiste