Boucher ou chirurgien : la couleur du sang

Publié le 06/09/2012

Dans l’édition de ce jeudi du journal « Libération », Hugo Desnoyer, boucher de son état, signe une jolie tribune (« Moi, boucher, je jette un os dans la mare de l’emploi ») pour défendre les métiers manuels en général et plus particulièrement le sien.

Au détour de son plaidoyer, il écrit ceci : « Quant aux pratiques du boucher lui-même, il va de soi, en comparaison, que l’art du chirurgien est d’une abstraite beauté et que le sang n’y a pas la même couleur. »


Source : lequotidiendumedecin.fr