Bertrand tente de reconquérir le monde hospitalier

Publié le 12/04/2011
1302622982245487_IMG_58632_HR.jpg

1302622982245487_IMG_58632_HR.jpg
Crédit photo : © S. TOUBON/ « LE QUOTIDIEN »

Débat constructif ou simple opération de communication ministérielle ? Les 400 directeurs et médecins hospitaliers qui ont assisté au débat sur l’hôpital, ce matin à Paris, ne savent trop que penser de ce grand raout organisé par le ministère de la Santé. L’opération est inédite. L’objectif poursuivi par les autorités, chaque participant l’a bien compris, est de renouer la confiance avec les hospitaliers.

Xavier Bertrand a assisté à la quasi-totalité du débat, de 9 h à 13 h. Les échanges ont été directs. Plusieurs participants n’ont pas hésité à réclamer le micro, pour pousser le ministre dans ses retranchements, et contredire certaines de ses affirmations. La question des contrôles T2A, en particulier, a été vivement débattue. Ce médecin qui a assisté au séminaire livre le commentaire suivant : « Le ministre nous a écoutés, nous nous sommes exprimés sans langue de bois, et nous avons réussi à faire passer des messages, même si Xavier Bertrand a dit ne pas être d’accord avec nous sur certains points ».

Pas d’annonces spectaculaires, hormis la mise sur pied de nouveaux groupes de travail et missions (sur les contrôles T2A, l’accompagnement de la réforme, la pertinence des actes...). Les DG d’ARS, la FHF, les Conférences hospitalières et les syndicats de praticiens et de directeurs d’hôpital étaient présents. La communauté hospitalière au grand complet... plus exactement, la communauté des dirigeants hospitaliers. « Le ministre n’a pas invité les représentants du personnel hospitalier à ce débat. Il a oublié près d’un million de personnes, c’est dommage, d’autant que l’attente sociale, dans notre secteur, est très forte », déplore Nadine Prigent, de la CGT santé.

D. CH.

Source : lequotidiendumedecin.fr