Présentations atypiques

Basedow : y penser devant des signes frustes  Abonné

Publié le 12/12/2012

De plus en plus fréquent

La maladie de Basedow atteint environ 0,5 % de la population et elle est responsable de 50 à 80 % des cas d’hyperthyroïdie. La femme est 7 fois plus souvent atteinte que l’homme. L’incidence est maximale entre 40 et 60 ans. Certains facteurs d’environnement sont favorisants comme les épisodes infectieux, un accouchement récent, le tabac, la corticothérapie ou son arrêt, et les médicaments contenant de l’iode.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte