C'est vous qui le dites

« Avec le paiement au forfait, le médecin est au service du financeur »

Publié le 26/10/2013
vignette commentaires

vignette commentaires

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

 

Paiement à l'acte contre paiement au forfait. Le sujet était au cœur des débats aux Rencontres de La Baule, organisées par l'URPS médecins libéraux des Pays de la Loire. Cette lectrice, qui contribue à la richesse des forums du Quotidien, nous livre sa réflexion.

Il y a près de vingt ans, l'excellent Dr London écrivit une charge contre les HMO américains. Il expliquait en substance : avec le paiement à l'acte, le médecin était au service du malade ; avec le paiement au forfait, le médecin est au service du financeur. (Oscar London, "Doctor Generic will see you now, 33 rules for surviving Managed Care", 1996, Ten Speed Press, Berkeley, California).
Comme d'habitude, nous faisons les mêmes bêtises que les Américains, avec vingt ans de décalage.

Posté le 25 octobre par le Dr M.. Voir tous les commentaires sur le sujet : « À La Baule, la profession défend le socle du paiement à l’acte ».


Source : lequotidiendumedecin.fr