AVC ischémique : un composé chinois réduit les complications vasculaires

Publié le 25/10/2013
1382710977467000_IMG_114311_HR.jpg

1382710977467000_IMG_114311_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

NeuroAid est un produit issu de la pharmacopée chinoise et utilisé dans la tradition dans les suites d’AVC. Il est développé par la société Moleac et comporte 14 composants*. L’étude CHIMES, publiée récemment dans Stroke et coordonnée par le Dr Marie-Germaine Bousser (ancien chef de service de neurologie à l’hôpital Lariboisière et co-auteur de la publication), montre une réduction des accidents et décès cardiovasculaires post-AVC ischémique de 50 %, quand on utilise le composé en association avec les antiagrégants plaquettaires, dans les 3 mois qui ont suivi l’apparition des symptômes.

Une analyse post-hoc a été menée sur les données de sujets inclus dans l’étude « CHInese Medicine Neuroaid Efficacy on Stroke recovery » (CHIMES), une étude contrôlée en double aveugle contre placebo. Elle a été menée chez 1 099 sujets ayant subi un AVC ischémique, de sévérité intermédiaire, dans les 72 heures précédentes. Les événements vasculaires précoces ont été définis comme un critère composite d’AVC récidivant, de syndrome aigu coronarien, de décès vasculaire.

Critère composite

Le critère composite vasculaire est survenu chez 16 patients (2,9 %) sous NeuroAid et 31 (5,6 %) sous placebo (p = 0,025). Cette réduction de moitié du taux d’événements et de décès cardiovasculaires correspond à l’éviction de la survenue d’un événement vasculaire récurrent chez 27 patients, pour 1 000 patients traités pendant 3 mois.

Sur le plan de la tolérance, il n’y a pas eu d’augmentation du taux de saignements et de décès non vasculaires dans le groupe NeuroAid.

Le Dr Marie-Germaine Bousser souligne l’intérêt du produit pour la réduction de la morbidité et de la mortalité vasculaire précoces après un AVC ischémique.

Meilleur débit sanguin cérébral

« Seul un nombre limité de traitements a permis de réduire les accidents récurrents et les décès vasculaires précoces après un AVC ischémique, principalement les agents antiplaquettaires et leur association. NeuroAid n’ayant pas d’effet sur l’agrégation plaquettaire ni la coagulation, pourrait être ajouté à ces médicaments sans augmenter le risque hémorragique. »

Le Pr Christopher Chen, investigateur principal de l’étude, explique que NeuroAid « augmente la vitesse du débit sanguin cérébral et active les canaux potassiques ATP-dépendants, jouant un rôle important dans le préconditionnement, contribuant à améliorer la tolérance des tissus cérébraux et myocardiques à l’ischémie. »

* NeuroAid est composé de :

- 9 composants végétaux : Radix astragali, Radix Salviae miltiorrhizae, Radix Paeonia rubra,Rhizoma chuanxiong, Radix Angelicae sinensis, Carthamus tinctorius, Prunus persica, Radix polygalae et Rhizoma acori tatarinowi;

- 5 composants d’origine animale : Hirudo, Eupolyphaga seu steleophaga, Calculus bovisartifactus, Buthus martensii et Cornu saigae tataricae.

– Lire les résultats des premiers travaux (notre édition du 10 octobre 2008)

Dr BÉATRICE VUAILLE

Source : lequotidiendumedecin.fr