Avantages et limites des analogues  Abonné

Publié le 05/11/2012

Ces recommandations n’ont pas omis de faire le point sur les douzaines d’essais comparatifs d’insulinothérapie menés ces dernières années dans le diabète de type 2. Leurs conclusions sont les suivantes :

• n’importe quelle insuline permet d’abaisser la glycémie et l’HbA1c ;

• toutes sont associées à une prise de poids et un risque d’hypoglycémie ;

• plus les doses d’insuline sont fortes et la titration agressive, plus la baisse d’HbA1c est importante, mais avec un prix à payer en terme d’effets indésirables ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte