Aux Mureaux, la jeune généraliste agressée jette l’éponge

Publié le 22/04/2013
1366644339427662_IMG_103854_HR.jpg

1366644339427662_IMG_103854_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Au début de l’année, elle doutait déjà mais ne voulait pas baisser les bras. Victime d’un braquage à main armée dans le cabinet libéral des Mureaux (Yvelines) où elle exerçait en tant que collaboratrice, cette jeune généraliste renonce finalement à s’installer.

« Je n’ai pas envie de risquer ma vie tous les jours, j’estime que je ne peux plus exercer mon métier dans des conditions convenables », a-t-elle déclaré au « Parisien ». Elle continuera à pratiquer la médecine, mais ailleurs.

798 agressions recensées en 2012

Selon le quotidien, deux autres médecins auraient fermé leur cabinet fin mars, « en partie à cause du climat d’insécurité ».

En 2012, l’Ordre des médecins a recensé 798 cas d’agressions physiques, verbales, vol ou vandalisme signalés par les médecins. Les omnipraticiens sont la cible de 56 % des agressions. Les femmes médecins représentent 46 % des déclarations alors qu’elles ne constituent que 42 % de la population médicale.

 A.B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr