« Lulu », à l’Opéra de Lyon

Au plus près du vaudeville

Publié le 03/05/2009
- Mis à jour le 03/05/2009
1276111043F_600x_59089_IMG_13803_1241435292990.jpg

1276111043F_600x_59089_IMG_13803_1241435292990.jpg
Crédit photo : STOFLETH

IL SEMBLE que l’on ait désormais compris que pour rendre crédible le deuxième opéra de Berg, d’après Franck Wedekind, sa « Lulu » maudite et inachevée, point n’est besoin de ces grandes vitrines où l’action se dilue. Tout au plus faut-il une fosse plus grande que celle de l’Opéra de Lyon pour donner aux cordes leur fonction de tapis voluptueux pour le drame qui se joue sur scène.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?