Attentat à Charlie Hebdo : chirurgiens et anesthésistes du BLOC suspendent leur grève pour répondre à « l’urgence »

Publié le 07/01/2015
Charlie hebdo

Charlie hebdo
Crédit photo : Crédit AFP

Après l’attentat terroriste mené ce matin à « Charlie Hebdo », qui a causé la mort de 12 personnes, le syndicat Le BLOC a annoncé dans un communiqué laconique avoir appelé l’ensemble des chirurgiens et anesthésistes libéraux « à suspendre le mouvement d’arrêt d’activité et à être immédiatement disponibles »« afin de pouvoir faire face à toute urgence sanitaire sur le territoire ».

Joint par « le Quotidien », le coprésident du BLOC, le Dr Philippe Cuq, a confirmé l’information. « Nous avons décidé de suspendre pour quelques heures notre mouvement jusqu’à ce que le risque terroriste soit levé. Nous avons contacté tout le monde par SMS pour les informer de notre décision. »

Vigipirate

Le chirurgien justifie cette décision par la nécessité d’être à la disposition des pouvoirs publics pour répondre à l’urgence de la situation alors que plusieurs services d’urgences d’hôpitaux parisiens sont saturés.

« Nous avons été alertés par l’ARS d’Ile-de-France, on est en menace vigipirate rouge, les praticiens sont réquisitionnés, de toute façon. La situation est dangereuse, périlleuse. On ne peut pas, nous, chirurgiens, anesthésistes, poursuivre notre mouvement avec trois terroristes armés jusqu’aux dents qui circulent dans Paris. »

Le Dr Cuq assure avoir reçu de nombreux coups de fil de confrères lui demandant de prendre cette décision et que celle-ci n’est nullement guidée par un essoufflement de la grève. « Notre mouvement a été un succès, on voulait montrer l’importance des chirurgiens et des anesthésistes dans la prise en charge des urgences, nous avons réussi. »

Opposé au projet de loi de santé, le BLOC doit être reçu vendredi par Marisol Touraine.

Ch. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr