« Arrêtez avec l’augmentation du numerus clausus ! » (François Petitpierre, président de l’ISNIH)  Abonné

Publié le 22/04/2012
1335128120343741_IMG_82684_HR.jpg

1335128120343741_IMG_82684_HR.jpg
Crédit photo : dr

« Ce qu’on peut retenir des propositions santé des deux candidats, c’est qu’elles ne tiennent pas compte des gens qui travaillent sur le terrain, notamment pour le numerus clausus. Ils prônent son augmentation alors qu’aujourd’hui, dans les facultés, on déborde d’étudiants de la première à la dixième année. On a complètement saturé les capacités de formation. Il y a aussi des problèmes assez cruciaux sur la formation après l’internat.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte