Après les attentats, les professions libérales envisagent de reporter la manifestation du 22 janvier

Publié le 13/01/2015
1421164862577478_IMG_145133_HR.jpg

1421164862577478_IMG_145133_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a annoncé ce mardi qu’elle « envisageait le report de sa manifestation du 22 janvier » contre plusieurs réformes du gouvernement (projets de loi Macron, de santé...), en raison de l’attentat à « Charlie Hebdo » suivi de la prise d’otage survenue à Vincennes, la semaine dernière.

« Après les événements tragiques qui ont bouleversé le pays la semaine dernière, et après le grand élan d’unité nationale, la question du maintien de cette manifestation est clairement posée », a indiqué le Dr Michel Chassang, président de l’UNAPL. Une consultation des diverses organisations de l’Union a été lancée sur le maintien de la manifestation. Les résultats devraient être annoncés cet après-midi.

Consultation

« Nous ne voulons pas paraître complètement décalés » en maintenant cette manifestation prévue de longue date, a dit Michel Chassang, évoquant aussi son « très vif attachement aux valeurs de notre République ».« L’UNAPL souhaite que l’élan national né le 11 janvier soit l’occasion de renouer un dialogue constructif entre les composantes sociales, économiques et politiques du pays », poursuit l’Union.

« Nous ne restons pas les bras croisés », enchérit Michel Chassang. L’UNAPL exerce son rôle de lobby auprès des parlementaires à l’approche de l’examen du projet de loi Macron, alors que déjà près de 2 000 amendements ont été déposés sur ce texte.

C. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr