Applications mobiles de santé : les médecins distancés par les patients

Publié le 04/09/2014
1409818121541017_IMG_134980_HR.jpg

1409818121541017_IMG_134980_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La fracture digitale entre médecins et patients se creuse, selon certains experts. Les professionnels de santé sont certes équipés de smartphone et tablette (un médecin sur deux possède les deux). Mais l’utilisation se fait à dose filée : selon une enquête « Les applications santé et vous », les médecins ne sont que 24 % à déclarer que les applications mobiles de santé sont devenues tout à fait incontournables à leur pratique (40 % oui, probablement, 27 % non, pas vraiment, 4 % non, pas du tout, et je ne sais pas 2 %).

En fait, l’usage des applications santé reste centré autour de la pratique médicale (FMC, base de données médicamenteuses...), alors que l’attente des patients est forte. Ainsi, 20 % des patients en ALD souhaitent que leur médecin leur conseille une application mobile de santé. Or, 9 % seulement des professionnels de santé ont téléchargé une application patient, et sont en mesure de fournir des conseils éclairés.


Source : lequotidiendumedecin.fr