Anti-rides : autorisation limitée pour les chirurgiens-dentistes

Publié le 16/02/2012

Les chirurgiens-dentistes peuvent se rassurer, ils pourront finalement pratiquer, dans certains cas, des injections anti-rides autour de la bouche. Le cabinet du ministre de la Santé l’a confirmé : « Iln’est pas du ressort des chirurgiens-dentistes de combler les rides du visage. Pour autant, ils peuvent être amenés à utiliser l’acide hyaluronique dans le cadre d’un traitement prothétique. »

Nora Berra, la secrétaire d’État à la Santé, avait annoncé en début de semaine que les chirurgiens-dentistes ne pourraient plus pratiquer ce genre d’interventions, ce qui avait provoqué un tollé dans la profession. Lors d’une réunion avec le cabinet du ministre, le président de l’Ordre, Christian Couzinou, avait plaidé le fait que les praticiens étaient parfois amenés à utiliser de l’acide hyaluronique, dans le cadre d’un travail de réhabilitation de l’apparence de la zone extra-buccale. C’est un cas de figure qui peut se présenter lorsqu’un chirurgien-dentiste pose des prothèses dentaires à une personne édentée depuis des années. Il peut être amené à finir le travail en injectant des produits de comblement dans les lèvres. L’Ordre des chirurgiens-dentistes a précisé que le cabinet de Xavier Bertrand s’était engagé en ce sens dans un courrier formel, signé par les directeurs généraux de la Santé et de l’Offre de soins.

C. R.

Source : lequotidiendumedecin.fr