Anti-PD1 et poumon : le nivolumab supérieur aux taxanes dans les CBPNPC en rechute  Abonné

Publié le 11/02/2016

Le nivolumab, anti-PD1, depuis le mois de mars par la Food and Drug Administration dans le cancer bronchopulmonaire non à petites cellules (CBPNPC), a fait récemment ses preuves en seconde ligne dans un essai versus taxane (docetaxel) publié dans le NEJM en septembre. (1) Cette étude de phase III menée sur plus de 500 patients met en évidence un gain de survie : à 1 an on est à 51 % de survie dans le bras nivolumab versus 39 % dans le bras docetaxel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte