Amiante : les Hôpitaux de Paris demandent leur mise en examen

Publié le 11/01/2012
1326299478314119_IMG_75256_HR.jpg

1326299478314119_IMG_75256_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

Confrontée depuis 2007 à des plaintes en justice de personnels techniques souffrant de pathologies liées à l’amiante, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a demandé à être mise en examen en tant que personne morale afin d’avoir accès à l’ensemble du dossier la concernant dans le cadre d’une information judiciaire. Au sein de l’AP-HP, 132 cas de maladies professionnelles – essentiellement chez des ouvriers de services techniques – ont à ce jour été recensés. Avec 25 cas officiellement déclarés, l’hôpital parisien de Saint-Louis reste l’établissement le plus concerné de l’Assistance-publique. « Il n’y a pas de volonté de la part de l’institution de faire disparaître quoi que ce soit. Nous sommes dans une situation de responsabilité et de protection, que ce soit pour l’amiante ou pour d’autres risques », a déclaré à l’AFP un responsable de l’AP-HP. « L’importance des questions posées et le fait que de nombreux hôpitaux de l’institution ont été, à des degrés divers, confrontés aux problématiques de l’amiante, héritées de la technique de construction de l’époque, conduisent l’AP-HP à considérer que ces faits doivent être appréciés dans leur globalité », indique l’Assistance-publique dans un récent communiqué.

 D. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr