Améliorer le parcours de soins  Abonné

Publié le 12/11/2015

Crédit photo : PHANIE

Si le pédiatre reste le chef d’orchestre du suivi de l’enfant, le parcours de soins doit aujourd’hui être repensé et réorganisé, notamment pour certaines pathologies. C’est particulièrement vrai dans l’asthme, qui touche 8 % des enfants d’âge scolaire. En dépit du caractère le plus souvent léger de l’affection et de l’efficacité prouvée des corticoïdes inhalés, le taux d’hospitalisation pour asthme augmente régulièrement chez les moins de 15 ans, conduisant parfois, surtout avant l’âge de 5 ans, en service de soins intensifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte