Alerte au botulisme à Avignon

Publié le 05/09/2011

Une toxine botulique est suspectée d’être à l’origine de l’intoxication alimentaire dont ont été victimes plusieurs personnes à la suite d’un repas de famille, jeudi dernier, cinq d’entre elles ayant dû être hospitalisées et se trouvant ce lundi en réanimation respiratoire.

Une enquête a été diligentée par la préfecture en lien avec l’agence régionale de santé et certains des aliments consommés, pour partie cuisinés à domicile, ont été prélevés. Deux produits d’une marque artisanale distribuée dans la région, Les Délices de Marie Claire, une tapenade verte aux amandes (pot de 180 g, lot n° 112005), et une tartinade de tomates séchées (pot de 180 g, lot 112607), font notamment l’objet d’analyses. Dans l’attente des résultats, la préfecture conseille de suspendre la consommation de ces produits qui ont par ailleurs été retirés des épiceries fines où on pouvait les trouver.

En 2009, selon les derniers chiffres de l’Institut de veille sanitaire, 13 foyers de botulisme totalisant 29 malades ont été recensés. Le taux d’incidence était de 0,47 par millions d’habitants, représentant une augmentation par rapport aux années 2006-2008, mais du même ordre que les autres années depuis 1991. Les principaux symptômes décrits étaient une sécheresse de la bouche (77 %), une diplopie (56 %), une dysphagie (56 %), une mydriase (52 %) et des troubles d’accommodation (52 %). Plus de 80 % des malades ont rapporté au moins un signe digestif (constipation, vomissements, douleurs abdominales). Quatre malades ont présenté une paralysie du diaphragme.

Vingt-cinq malades sur 29 ont été hospitalisés et 5 ont nécessité une assistance respiratoire. Les aliments mis en cause étaient des produits de charcuterie de fabrication artisanale ou familiale (6 foyers), des conserves de légumes familiales (2 foyers) et du poisson fumé industriel importé de Finlande (1 foyer). Aucun décès n’a été à déplorer.

R. C.

Source : lequotidiendumedecin.fr