Épigénétique

Agir avant la naissance  Abonné

Publié le 22/09/2014

Crédit photo : PHANIE

Crédit photo : PHANIE

L’épidémie actuelle diabète de type 2 est en partie expliquée par le mode de vie sédentaire et l’alimentation de type occidentalisé, mais aussi par des altérations épigénétiques provoquées par des facteurs environnementaux au cours de la vie fœtale. Le rôle délétère de divers polluants, comme l’Acide téréphtalique (TPA), les Polybromodiphényléthers (PBDE, largement utilisés dans les jouets pour leur effet retardateur de flamme), la dioxine ou l’arsenic (qui agit directement sur les cellules bêtapancréatiques) chez la femme enceinte comme chez le fœtus dès la conception, a été établi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte