Adoption homosexuelle : un agrément militant

Publié le 08/07/2011

Une femme de 33 ans, se revendiquant homosexuelle, a obtenu un agrément d’adoption du conseil général de l’Essonne qui lui permettra, dans un délai de cinq ans, d’adopter un enfant. Cette décision intervient alors que l’Assemblée nationale a rejeté, mi-juin, une proposition de loi PS visant à ouvrir le mariage aux couples homosexuels.

Pour Jérôme Guedj, président PS du conseil général de l’Essonne, cet agrément est « un acte militant » qui contribue à « l’évolution du débat sur l’homoparentalité ». « La question de l’orientation sexuelle ne doit pas être un élément à prendre en compte dans l’adoption », indique-t-il. Cette femme « s’est déclarée vivre en couple homosexuel, elle assume sa situation, c’est important politiquement », a-t-il ajouté, précisant qu’« en France, juridiquement, ce n’est pas interdit pour une personne homosexuelle d’adopter ». Cet agrément « a été délivré par rapport à l’intérêt de l’enfant » et cette femme « répondait aux exigences en matière de profil psychologique et d’environnement familial », a-t-il précisé.

Jocelyne Fildard, coprésidente de la Coordination lesbienne en France, qualifie cette décision de « symbolique ». « Cette femme a été courageuse en se déclarant homosexuelle pour sa demande d’agrément, cela entraîne une réelle visibilité qui aura peut-être un effet boule de neige », espère-t-elle.


Source : lequotidiendumedecin.fr