Adolescentes, priorité au capital osseux

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 29/01/2018

Tout l’enjeu chez l’adolescente est de porter le diagnostic de l’endométriose, qui est souvent tardif. Il doit être évoqué en cas de dysménorrhée sévère… En se rappelant que toute dysménorrhée n’est pas une endométriose. Il faut également éviter les chirurgies itératives, telles que cœlioscopies ou kystectomies répétées, et penser à préserver le capital osseux. Le pic de masse osseuse est atteint vers 16 ans et il faut donc éviter les traitements à risque de déminéralisation.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?