Prise en charge du risque cardiovasculaire

Adieu l'aspirine en prévention primaire !

Publié le 20/05/2019
aspirine

aspirine
Crédit photo : Phanie

Traitement simple et peu onéreux, l'aspirine a été évaluée en prévention cardiovasculaire (CV) primaire dans des essais thérapeutiques contrôlés, le plus souvent en double aveugle contre placebo, chez plus de 150 000 patients dont plus de 20 000 diabétiques. La synthèse de ces études sous forme de méta-analyses a démontré une réduction moyenne de 10 à 12 % du risque d'événements CV majeurs, essentiellement les infarctus du myocarde (IDM), mais une augmentation de 40 à 50 % du risque d'hémorragies majeures, sans diminution significative de la mortalité totale.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?