L’HISTOIRE DU JOUR

Acharnement scientifique  Abonné

Publié le 27/04/2011

On sait que Mona Lisa avait du cholestérol, du moins selon l’hypothèse d’un professeur d’anatomie pathologique, qui a repéré un xanthélasma sur son œil gauche ainsi que des lipomes sous-cutanés des mains. D’autres en ont déduit qu’elle souffrait d’une hyperlipidémie essentielle. Son sourire a fait l’objet de toutes les spéculations, depuis la paralysie faciale périphérique à laquelle croyait, au début du XIXsiècle, l’anatomiste et chirurgien Charles Bell.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte