Assistance médicale à la procréation (AMP)

Accompagner les parents favorise l’épanouissement des enfants

Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019
Les aider à ne pas transmettre leur souffrance

Les aider à ne pas transmettre leur souffrance
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Dans les années 1980, de nombreux psychiatres et psychologues considéraient qu’il était dangereux, pour des enfants, de naître à la suite d’une assistance médicale à la procréation (AMP). Certains pensaient même qu’ils allaient devenir psychotiques. Par la suite, la littérature abondante concernant les enfants nés après AMP est venue contredire cette croyance. On peut, aujourd’hui, affirmer que la santé mentale et physique de ces enfants est, globalement, bonne.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?