Accidents du travail/maladies professionnelles : le coût moyen des arrêts en forte hausse

Par
Marie Foult -
Publié le 17/01/2019
arret travail

arret travail
Crédit photo : S. Toubon

Le coût forfaitaire moyen* des « risques professionnels » (arrêts de travail pour cause d'accidents du travail et de maladies professionnelles – AT/MP) est en hausse de 3,7 % sur un an, annonce le cabinet de conseil et d'audit BDO. Les deux exercices précédents, le coût forfaitaire des AT-MP était en augmentation de 2 % et de 1 % seulement.

Sur la période 2012/2018, les coûts moyens ont bondi de 18 %, alors que la sinistralité est en baisse. Les trois tranches forfaitaires qui subissent les plus fortes hausses (du coût moyen) sont les plus onéreuses pour l'entreprise : incapacités permanentes (IP) de 40 % et plus, IP de 20 % à 39 % et IP de 10 à 19 %. Les secteurs d'activité les plus touchés sont les industries de la métallurgie, les commerces non alimentaires et les industries de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie.

S'agissant des incapacités temporaires (IT), les arrêts de travail de moins de 4 jours sont en hausse de 3,3 % sur un an, pour un coût moyen 2019 de 345 euros. Le coût des arrêts de plus de 150 jours a augmenté de 4 % (soit 32 681 euros en moyenne pour une entreprise). 

* L'estimation du coût des risques professionnels se fait, non plus au réel pour chaque sinistre ou pathologie, mais par le biais d'un coût moyen forfaitaire. 


Source : lequotidiendumedecin.fr