Accessibilité : MG France s’inquiète de l’impact financier des travaux pour les médecins généralistes

Publié le 20/06/2014
1403275174531736_IMG_132264_HR.jpg

1403275174531736_IMG_132264_HR.jpg

MG France exprime « ses plus vives inquiétudes » sur la capacité des médecins généralistes à mettre leur cabinet médical en conformité avec les normes d’accessibilité aux handicapés, votées le 12 juin à l’Assemblée nationale.

Le syndicat présidé par le Dr Claude Leicher déplore une « disproportion manifeste » entre les honoraires des professionnels et le montant des investissements nécessaires aux travaux de mise en conformité.

« À l’inverse des entreprises qui peuvent répercuter les coûts sur leurs prix, les médecins généralistes, majoritairement en secteur I, ont des tarifs fixes et toute nouvelle charge financière ampute leur revenu net », précise MG France.

Enjeu démographique

MG France rappelle l’enjeu démographique sous-jacent à l’accessibilité des cabinets médicaux, source d’inquiétude : « D’ores et déjà, toute succession dans un local non conforme est devenue impossible, ce qui contribue à la désertification médicale. »

Le syndicat encourage les médecins à réaliser des travaux « faisables économiquement ».

Tous les médecins doivent également effectuer d’ici à la fin de l’année un diagnostic d’accessibilité auprès d’un groupe spécialisé dans l’évaluation de la conformité et la certification, formalité administrative déjà condamnée par l’UFML.

A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr