Accès aux soins : le syndicat des biologistes s’inquiète pour les laboratoires de proximité

Publié le 22/06/2012

Le syndicat des biologistes (SDB) réagit ce vendredi à la publication par l’Ordre national des pharmaciens du recensement annuel des officines de France. Au 1er janvier 2012, la baisse des effectifs des pharmaciens biologistes, déjà constatée en 2009, se confirme : 7733 sont référencés, soit 1,9% de moins qu’en 2010. Les biologistes du secteur privé perdent - 3,7 % de leurs effectifs en une année. Ce constat « ne fait que renforcer les inquiétudes du SDB […] sur l’offre de biologie médicale de proximité », indique le premier syndicat de biologistes libéraux.

Pour son président François Blanchecotte, « l’option prise par les pouvoirs publics depuis plusieurs années de favoriser les regroupements et la mainmise des opérateurs financiers sur le secteur ne fait qu’accentuer l’appauvrissement du réseau de laboratoires de proximité sur le territoire, à l’encontre de l’intérêt des patients ». Les Ardennes, l’Ariège ou la Corrèze comptent déjà moins de cinq structures, souligne le SDB.

« Lorsque les laboratoires auront fermé, faute de combattants ou par stratégie de grands groupes financiers, il sera trop tard », conclut, pessimiste, François Blanchecotte.

 A.B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr