800 000 morts évitées aux États-Unis grâce aux mesures anti-tabac

Publié le 15/03/2012

Selon une étude publiée mercredi dans la revue de l’Institut américain du cancer (NCI), les diverses mesures anti-tabac mises en place depuis 1964 aux États-Unis ont permis d’éviter 800 000 morts dues au cancer du poumon sur la période 1975-2000. « Cette étude représente la première tentative de quantifier l’impact des changements concernant le tabagisme sur la mortalité par cancer pulmonaire », déclare le Dr Suresh Moolgavkar du Fred Hutchinson Cancer Research Center (Seattle), principal auteur de ces travaux financés par le NCI. Ce médecin a ainsi mis en point avec d’autres chercheurs un modèle informatique sur la fréquence des cancers pulmonaires en s’appuyant sur la consommation détaillée de cigarettes de personnes nées entre 1890 et 1970. « Si tous les Américains avaient cessé de fumer après le premier avertissement contre les dangers du tabac émis en 1964 par les autorités sanitaires américaines, 2,5 millions de personnes au total ne seraient pas mortes prématurément dans la période de 36 ans qui a suivi », estiment les auteurs de cette analyse. À ce jour, la population américaine compte 20,6 % de fumeurs dont près de quatre millions de jeunes.

 D. B

Source : lequotidiendumedecin.fr