470 millions d’euros dégelés : les cliniques sont en colère

Publié le 12/01/2012

Les cliniques privées regroupées au sein de la FHP (Fédération de l’hospitalisation privée) et du syndicat FHP-MCO dénoncent l’attribution de « subventions déguisées » aux hôpitaux publics. L’hospitalisation privée s’attend à ce que les 470 millions d’euros de crédits MIGAC débloqués « en catimini » par le ministère de la Santé aillent intégralement dans les caisses des hôpitaux publics, dans le but de combler leur déficit.

Ces fonds constituent « une aide d’État contraire au droit communautaire », affirment de concert la FHP et la FHP-MCO. La FHP-MCO cite l’hôpital de Lens à titre d’exemple. « Placé sous administration provisoire car en quasi-situation de cessation de paiement, [l’établissement] vient de se voir affecter une rallonge de 19 millions d’euros », fustige le syndicat de cliniques spécialisées en médecine, chirurgie, obstétrique. La FHP et la FHP-MCO demandent à l’État de « mettre fin à la culture du déficit » à l’hôpital public.

D . CH.

Source : lequotidiendumedecin.fr