1990 : les Anglais délaissent le bifteck  Abonné

Publié le 16/08/2012
esb

esb
Crédit photo : INA

La psychose s’installe en Grande-Bretagne : l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est en pleine expansion et la population prend conscience du risque de transmission de la maladie de la vache folle à l’homme. À l’époque pourtant, cette possibilité n’est pas établie. Les pouvoirs publics se veulent d’ailleurs rassurants : devant les caméras de télévision, le ministre de l’Agriculture britannique offre un hamburger à sa petite fille...

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte