100 %

Par
Dr Nathalie Szapiro -
Publié le 05/04/2018

des patients qui avaient une FPI associée à un SAOS modéré à sévère présentaient aussi une pathologie cardiovasculaire

Ce contenu est réservé aux professionnels de santé

Déjà inscrit ?