10 % en moins en deux ans : les radiologues s’alarment de la baisse de leurs revenus

Publié le 14/04/2014
1397477895515059_IMG_127677_HR.jpg

1397477895515059_IMG_127677_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) exprime sa vive préoccupation après la parution du tableau annuel des bénéfices non commerciaux des médecins libéraux pour l’année 2012 rendu public par la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF).

Les médecins radiologues observent que leurs revenus ont subi une baisse significative de 10 % en deux ans (- 4,8 % en 2012 après une baisse de 5,3 % en 2011). Leur BNC moyen est ainsi tombé à 116 000 euros en 2012 (tous secteurs confondus).

Suppression d’emplois

« Ces résultats sont le fruit des mesures engagées unilatéralement par les tutelles depuis 2009 », commente la FNMR, qui souligne qu’au-delà de l’impact sur les honoraires des radiologues, la politique d’économies pénalisé leur capacité d’investissement. « Plusieurs dizaines de cabinets libéraux ont déjà fermé créant des "déserts" d’imagerie qui n’existaient pas auparavant, affirme le syndicat. Les mesures d’économies, conjuguées à la crise économique, se traduisent aussi par des difficultés d’investissement en équipement d’imagerie. »

La fermeture de cabinets a également entraîné des suppressions d’emplois dans les entreprises qui accompagnent les cabinets de radiologie.

« L’imagerie médicale en France n’est plus en état de supporter de nouvelles mesures d’économies », conclut la FNMR.


Source : lequotidiendumedecin.fr