Dans mes souvenirs, les filles n'étaient pas les dernières, loin s'en faut, à chanter des paillardes et à orner leurs blouses de dessins qui feraient s'étrangler les deux étudiantes en question. Combien d'étudiantes de Toulouse Purpan s'offusquent, et combien rient de ces fresques?