Là, je trouve que le CDOM s'est immiscé dans des affaires de famille qui ne le regarde pas, comme le code de déontologie nous l'ordonne. Ce maladroit confrère s'est mal défendu, vis-à-vis de la profession, mais s'est mal conduit sur le plan de la morale. Un vaudeville, malheureusement réel.