Il était temps qu'un syndicat au service de la profession et non de ses cadres voit le jour. La médecine libérale n'est plus défendue depuis des années, les élus n'ayant ni courage ni volonté pour la représenter. L'UFML est probablement la meilleure chose qui pouvait arriver à la médecine française.