Il n'y a pas beaucoup de traitements qui ont une preuve de grade A dans leur efficacité. C'est le cas de l'activité physique au niveau cardio-vasculaire, respiratoire, ostéo-articulaire, métabolique....
Cette mesure va permettre de mettre en avant l'activité physique dans tous ces domaines pour le bénéfice des patients mais aussi pour les médecins.
La lutte contre la sédentarité est un enjeu majeur de santé publique.
C'est un changement de paradigme, dans la mesure ou pour une fois ce n'est pas l'industrie pharmaceutique qui nous dicte notre conduite.
De nouveaux métiers sont à créer dans le domaine du sport adapté et de la réhabilitation à l'activité physique.