Aide et Répit : rompre l’isolement face à la maladie d’Alzheimer  Abonné

Publié le 04/11/2019

Créée en 2007, Aide et Répit compte quelque 220 adhérents, des proches de malades d’Alzheimer pour qui l’association a été d’un grand secours. À 76 ans, Jean-Marie vit toujours avec son épouse, diagnostiquée il y a vingt-deux ans. « La vie avec un patient Alzheimer, ce n’est pas un roman-photo, raconte-t-il. Ça aide de réaliser que l’on n’est pas seul. » Jacques, 79 ans, est le trésorier de l’association.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte