Après la démission de Jérôme Cahuzac

Une instruction complexe qui va s’intéresser aux laboratoires   Abonné

Publié le 25/03/2013
1364177631419781_IMG_101512_HR.jpg

1364177631419781_IMG_101512_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

MARDI dernier, François Hollande décidait de « mettre fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac, à sa demande ». Le ministre démissionnaire, qui n’a cessé de clamer son innocence, n’a pas tenu longtemps après l’annonce de l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Paris, notamment pour des chefs de blanchiment de fraude fiscale.

Le communiqué du procureur de la République est éclairant car il couvre plusieurs volets de l’affaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte